Le cacao, cette légende !

Mis à jour : 12 janv. 2019


Entre toutes les bonnes histoires existantes au monde, il n'y a qu'un point commun : une mythologie. L'histoire du cacao n'échappe pas à cette règle. Si son goût a fait sa renommée, c'est son histoire qui a fait sa légende.


Il y a longtemps, fort longtemps, dans un monde qui ne ressemblait en rien à ce qu'il est aujourd'hui, vivait un peuple nommé les Toltèques. Les Hommes de cette tribu de "bâtisseurs" vénéraient une divinité semblable à un serpent à plumes, Quetzalcoatl.

D'une puissance rare, il détenait la science, la sagesse ainsi que toutes les richesses du monde. Or, argent et pierres précieuses lui appartenaient.

Jardinier du paradis, Quetzalcoatl se permit un jour d'offrir un bien précieux cadeau aux Hommes : un cacaoyer. Heureux de bénéficier d'une telle attention, chacun des Hommes apprirent à cultiver l'arbre. Un arbre qui était pour eux symbole de richesse et de force. Mais au-delà de ça, un arbre qui leur permit de boire, eux aussi, à la boisson des Dieux.

Grâce à ce don, Quetzalcoatl régnait paisiblement sur un monde prospère et idéal sans se douter que viendrait un jour où sa réussite susciterait la jalousie. Et ce jour ne tarda pas à arriver.

Déguisé en vieillard, un sorcier vint lui faire offrande d'une boisson en lui disant : "Seigneur, je vous apporte un breuvage qui est bon et qui enivre celui qui le boit. Il vous attendrira le cœur, vous guérira et vous fera connaître la route de votre prochain voyage au pays où vous retrouverez votre jeunesse."


Naïf, Quetzalcoatl but la boisson qui lui était offerte. Comme prédit par le sorcier, il s'enivra et perdit la tête. Devenue folle, la divinité brûla son riche pays, enterra ses trésors dans les montagnes et les lits de rivières, puis transforma les cacaoyer en une espèce d'arbre totalement infertile.

Déchu, Quetzalcoatl prit la décision de partir à bord de son radeau orné de plumes et entrelacé de serpents. Mais il fit une promesse aux Hommes sur lesquels il veillait autrefois : celle de revenir dans l'année du roseau, les bras chargés de l'ensemble des trésors du paradis.

Durant des siècles, personne ne vit ni n'entendit parler de lui. Pendant ce temps, le peuple Toltèque avait progressivement laissé sa place au peuple Aztèque.

C'est pendant le règne du roi Moctezuma, l'année placée sous le signe du roseau, que Quetzalcoatl débarqua par les mers entouré d'une armée d'Hommes. Tous portaient une armure de métal ressemblant étrangement à des écailles de serpent et une coiffe de plumes.

Se rappelant de la promesse de Quetzalcoatl, Moctezuma lui légua son royaume afin qu'il le rende aussi prospère que celui de leurs ancêtres, les Toltèques.

Ainsi, les Aztèques retrouvèrent les richesses passées, mais surtout le cacaoyer. Un arbre légendaire qu'ils chérirent et protégèrent.


Nous avons donc, avec nous, dans ce monde, un tout petit fruit qui nous vient directement du paradis. N'est-ce pas pour cette raison qu'on l'aime autant ? Serait-ce le goût du paradis qui nous rend si accro ?

PAIEMENT SÉCURISÉ
Règlement par CB ou Paypal
​ÉCHANTILLON OFFERT
À chaque commande (inscrits Kokoaletter)
EXPÉDITION ÉCLAIR
Commandes expédiées en moins de 24h 
LIVRAISON OFFERTE
À partir de 45€ d'achats

Kokoa Square & vous

Navigation

100%-VEGGIE.png
Sans-OGM.png
Sans-Lécitines.png
Sans-Additifs.png

Kokoa Square

 Tous droits réservés.